SILENCE

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Je me demandais si le meilleur moyen d’exprimer la colère, la haine, la rage,
l’incompréhension gigantesque du monde, et la moiteur de cet été,
les déceptions constantes et les espoirs éternels,
n’était pas simplement un grand silence. Une page vide.
Et c’est devenue une pure évidence.
Une page BLEUE.